Le site pratique des francophones en Allemagne

La famille allemande se transforme

Selon l’ Office fédéral des statistiques, les formes familiales se diversifient en Allemagne. Modèle majoritaire, le couple marié avec enfant(s) recule au profit de la famille monoparentale et des unions libres. Il représentait 70 % des 8,1 millions de familles allemandes en 2013, contre 81 % en 1996.

Aujourd’hui, un enfant sur cinq (20 %) vit avec un seul de ses parents. Les familles monoparentales sont en nette progression, surtout celles composées d’une mère vivant avec son ou ses enfant(s). Ce type de famille ne représentait que 14 % de l’ensemble en 1996.

Par ailleurs, 10 % des enfants ont des parents vivant en union libre ou communauté de vie (hétérosexuelle ou homosexuelle). Ils n’étaient que 5 % en 1996.

Moins de parents mariés

Ces chiffres montrent que le mariage reste un modèle prégnant, mais qu’il perd de son importance, estiment les experts. Le phénomène touche d’ailleurs l’ensemble de l’Europe, voire du monde. Il s’expliquerait non seulement par le travail des femmes, mais aussi par un changement des mentalités, un recul des valeurs traditionnelles au profit d’un mode de vie plus individualiste.

Un sondage publié en 2012 par l’ Institut fédéral d’études démographiques et repris par la presse allemande appuie cette interprétation. Il montrait que 35 % des jeunes âgés de 20 à 39 % voient aujourd’hui dans le mariage une institution dépassée. Par ailleurs, un jeune Allemand sur dix entend rester sans enfant.

Différences régionales

Selon destatis, les différences demeurent toutefois marquées d’une région à l’autre. Le modèle de la famille « traditionnelle », par exemple, résiste dans le Bade-Wurtemberg (78 %) mais ne représente qu’environ un couple sur deux à Berlin et dans les nouveaux Länder.

Dans l’est du pays, les modèles de famille alternatifs sont d’ailleurs plus répandus depuis longtemps. Le lointain héritage de la politique familiale de la RDA, qui promouvait la natalité avec ou sans mariage, a sans doute contribué à forger les mentalités jusqu’à aujourd’hui.

Ainsi, c’est également dans les nouveaux Länder qu’on trouve le plus d’unions libres et de communautés de vie (environ une famille sur cinq).

Quant à la proportion de familles monoparentales, elle varie de 16 % dans le Bade-Wurtemberg à 32 % à Berlin et 30 % à Brême. Ce nouveau modèle familial est également très répandu à Hambourg (27 %) et dans les nouveaux Länder (27 % en moyenne).

Source : CIDAL

Vous avez une question ? Contactez notre équipe d'experts.

Assurances, finances, impôts ou retraite en Allemagne :

Contactez notre expert partenaire Thomas Desray, Conseiller financier >

Conseils juridiques en Allemagne :

Contactez notre expert partenaire Daniel Jansen, Avocat franco-allemand >

Emploi, stage ou V.I.E. en Allemagne :

Visitez Connexion-Emploi, le site emploi franco-allemand de référence >

Autre question ? :

Pour toute autre question, n'hésitez pas à utiliser le formulaire de contact suivant, afin que nous puissions vous aider dans vos démarches ou mieux orienter vos recherches.