Le site pratique des francophones en Allemagne

Lola - bête de teuf, morue techno

La FLIRTAKADEMIE vous apprendra tous les mois à identifier, au premier coup d’œil, la méthode appropriée pour conquérir l’Allemand ou l’Allemande de vos rêves les plus fous. Mais aussi à repérer et éviter les chocs culturels de la drague Outre-Rhin. Les bénéfices de l’amour interculturel sont innombrables : apprentissage express d’une des langues les plus difficiles au monde, insertion dans le milieu amical deutsch de l’être aimé et gain immédiat de reconnaissance sociale au Kneipe du coin. Sans oublier que les disputes bilingues sont toujours extrêmement divertissantes !

Repérer Lola

Hola, hola, que tal ? Hola, qui voilà ? Elle est tricot, elle est fluo, elle est bio, elle est accro (à la MD), elle est hétéro, elle est aussi un peu homo, elle est techno. C’est Lola, bête de teuf berlinoise venue de Barcelona !

Lola bosse comme serveuse dans un resto de tapas de la Weserstrasse à Neukölln (quartier trop hype de Berlin pour les pauvrets d’entre vous qui habitent encore à Stuttgart). Elle a quitté les rivages riants des plages barcelonaises pour fuir la crise à Berlin. Depuis, elle coupe de la morue séchée, fait frire de brave patatas, tranche du lomo et boit plein de Tempranillo. Et surtout, elle s’éclate. D’ailleurs, si vous lui demandez ce qu’elle fait à Berlin, elle vous répondra « je vis, quoi ».

La vie selon Lola, c’est un demi-gramme de MDMA dilué dans de la bière. C’est coloré, fou, roots et un peu sale. Elle aime les raves, les teufs, le Berghain, les bas-fonds. Elle adore la techno et en a une culture qui frôle le nazisme musical. Et surtout, elle est très cul. C’est d’ailleurs pour cela qu’elle a attiré votre attention : Lola est bien pourvue, elle prône le détroussage intempestif et les furtives rencontres d’après-minuit. Elle est fuyante, imprévisible. Excitante.

lola

Comment la séduire

Ce n’est pas très compliqué de la mettre dans votre lit. Pour cela, faites l’équation berlinoise : nuit + club + (drogue x alcool) = sexe. Mais c’est bien plus compliqué de la garder. Et pour cela, pas de meilleure recette que celle de l’hispanisation complète. Lola a beau dire préférer les garçons ouverts d’esprit qui tolèrent ses écarts homosexuels, vous devez savoir, vous, qu’en réalité elle ne veut qu’une chose : l’amour pasión. Faites-lui croire qu’elle est Carmen et que vous avez un torero dans le cœur.

Pour cela, rien ne vaut une cour en règle au resto à tapas, ainsi qu’un peu de gonflette au MäääääcFit. Une petite bataille avec un autre soupirant pourrait vous être favorable. Demandez à un copain de jouer le dragueur relou le temps d’une soirée et venez sauver la donzelle.

Le choc culturel

Lola est sale. C’est une vraie Mimi-Cracra. Elle ne s’épile les aisselles qu’une fois par an, avant l’été. Elle aime tellement le recyclage qu’elle rince ses capotes pour les faire sécher sur sa guirlande de fanions tibétains, avant des les réutiliser (le latex tue les dauphins, dit-elle). Le tricot qu’elle porte en permanence, et que vous croyiez fait par sa mémé psychédélique tout droit sortie d’un film d’Almodovar, est en fait une pouillerie de fripe qui vous a refilé le scorbut. Les couleurs de ses murs – un jaune, un rouge, un vert, un bleu – vous ont abonné à l’ibuprofène.

Elle a sur la poitrine un tatouage tribal que vous n’aviez pas vu, abusé par le mirage de ses seins rebondis. Nous disons bien « tribal ». Devant les copains, ça la fout mal.

Pour couronner le tout, elle continue à abuser de substances qui lui font voir la vie en technicolor quand vous commencez à trouver votre existence à deux plutôt grisouille. Et puis la techno, passé 35 ans, c’est du bruit, c’est tout. Là, vous avez drôlement envie d’écouter du Serge Lama.

Comment la larguer

Vous pourriez bien sûr lui couper une dread pour vous en faire une ceinture, mais elle risquerait de trouver ça super cool. Mieux vaut vous faire plaisir en jouant un personnage de thriller, elle n’y verra que du feu, aveuglée par toute les substances chimiques qui se promènent dans ses veines. Dites-lui que vous êtes un keuf en civil et que vous l’avez utilisée pour remonter jusqu’à son dealer. No hard feelings, mais la mission s’arrête là. Elle va vous détester, mais soyez rassuré, à présent elle va vous fuir comme la peste.

Manon & Marie

Vous avez une question ? Contactez notre équipe d'experts.

Assurances, finances, impôts ou retraite en Allemagne :

Contactez notre expert partenaire Thomas Desray, Conseiller financier >

Conseils juridiques en Allemagne :

Contactez notre expert partenaire Daniel Jansen, Avocat franco-allemand >

Emploi, stage ou V.I.E. en Allemagne :

Visitez Connexion-Emploi, le site emploi franco-allemand de référence >

Autre question ? :

Pour toute autre question, n'hésitez pas à utiliser le formulaire de contact suivant, afin que nous puissions vous aider dans vos démarches ou mieux orienter vos recherches.