Le site pratique des francophones en Allemagne

Qui est qui, sur la scène des réseaux sociaux allemands ?

Tout comme la révolution informatique qui l’a précédée il y a une vingtaine d’années, la révolution des réseaux sociaux est incontestablement partie des États-Unis. Mais cela n’a pas empêché d’autres pays d’y prendre part.

L’Allemagne, avec son riche panorama de réseaux sociaux et de blogueurs pleins d’inventivité – certains d’entre eux s’étant déjà fait un nom – se montre particulièrement dynamique sur ce créneau. Passage en revue des incontournables de la Toile allemande.

StudiVZ

En termes d’utilisateurs (16 millions de membres enregistrés) comme de publicité, le réseau social le plus prisé en Allemagne est indéniablement « StudiVerzeichnis » (litt. « répertoire d’étudiants »), ou « StudiVZ » en version abrégée. Développé à une époque où Facebook ne fonctionnait encore que dans les universités de la côte est américaine, StudiVZ a littéralement pris d’assaut les universités allemandes. En à peine plus d’un an, le site a été acheté par l’une des plus grandes maisons d’édition d’Allemagne, Holtzbrinck, qui multiplie les investissements dans le secteur de l’internet. Basé à Berlin, « StudiVZ » permet aux étudiants de toute l’Allemagne de participer à des forums de discussion, d’échanger des informations, des photos, des documents, ou simplement de rester en contact.

XING

Tandis que StudiVZ devenait une référence pour le monde étudiant allemand, XING, pour sa part, visait plus spécifiquement le milieu professionnel. Installée à Hambourg en 2003 sous le nom d’OpenBC, la société a changé de nom en 2006, avant d’entrer dans une phase d’expansion spectaculaire. En 2008, son site internet était devenu incontournable, non seulement pour les freelances en quête de nouveaux contrats et les managers voulant se créer un réseau professionnel, mais aussi pour quiconque recherchant un emploi non manuel. XING l’a bien compris et s’est enrichi d’un site d’offres d’emplois qui compte quelque huit millions de membres dont plus de 600 000 paient une redevance trimestrielle. Forte d’une croissance de 80 % en 2008, XING a agrandi ses locaux hambourgeois afin de pouvoir accueillir davantage de collaborateurs.

Qype

Également installé à Hambourg, où il s’est créé en 2005, Qype (mot-valise formé à partir de « quality » et de « hype ») est un forum en ligne où quiconque peut donner son avis critique sur toute chose, tant sur un restaurant, un hôtel ou un café que sur un électricien, un menuisier ou même un médecin. Un avis auquel n’importe quel utilisateur effectuant une recherche sur une zone donnée pourra ensuite accéder. Aujourd’hui, cette idée géniale a fait son chemin, si l’on en croit les chiffres dont Qype peut se prévaloir. Avec 1,3 million d’avis d’utilisateurs relatifs à des établissements ou à des adresses situés dans quelque 3 millions de lieux, Qype n’a pas tardé à vouloir s’étendre à l’étranger : désormais, on trouve le réseau en Angleterre, en France et dans plusieurs autres pays européens. Si bien que, dans toute l’Europe, ce sont près de 17 millions d’utilisateurs qui consultent Qype chaque mois pour y lire les recommandations d’autres internautes.

Voir l’article original sur le site du CIDAL : Qui est qui, sur la scène des réseaux sociaux allemands ?

© www.cidal.diplo.de

Vous avez une question ? Contactez notre équipe d'experts.

Assurances, finances, impôts ou retraite en Allemagne :

Contactez notre expert partenaire Thomas Desray, Conseiller financier >

Conseils juridiques en Allemagne :

Contactez notre expert partenaire Daniel Jansen, Avocat franco-allemand >

Emploi, stage ou V.I.E. en Allemagne :

Visitez Connexion-Emploi, le site emploi franco-allemand de référence >

Autre question ? :

Pour toute autre question, n'hésitez pas à utiliser le formulaire de contact suivant, afin que nous puissions vous aider dans vos démarches ou mieux orienter vos recherches.