Le site pratique des francophones en Allemagne

Végano-mania en Allemagne

Phénomène déjà répandu aux États-Unis et en Angleterre, le “véganisme” gagne l’Allemagne. Et lorsque de plus en plus d’Allemands s’orientent vers ce style de vie, l’économie suit: les supermarchés vendent désormais des produits végétaliens, les boutiques et restaurants spécialisés fleurissent.

Nul besoin de posséder d’immenses talents d’observateur pour constater le phénomène dans les villes allemandes : des restaurants et boutiques “végans” ne cessent d’être ouverts, aussi bien dans les quartiers chics qu’alternatifs. Dans le quartier bobo de Kreuzberg, à Berlin, l’ouverture d’un “sex-shop végan” a récemment fait sensation, au point que même la presse française se soit entichée du sujet !

Les “végans”, en bon français, ce sont les végétaliens. Plus intransigeants que les végétariens, ils refusent tous les produits issus des animaux: la viande et le poisson sont bannis des assiettes, mais également les produits laitiers, les œufs, le miel… Pour compenser les carences occasionnées par ce régime strict, les végétaliens modernes regorgent d’imagination et remplacent toutes les protéines animales par des nutriments végétaux. De plus, les vêtements en laine, les chaussures et tous les accessoires en cuir, ainsi que les produits testés sur les animaux sont exclus. En Allemagne, la vie sans produits issus des animaux se popularise; en revanche, dans l’Hexagone, si l’idée commence à faire des émules, devenir végétalien relève encore du défi.

Un mode de vie plus conscient

Le véganisme découle d’une prise de conscience. La raison principale invoquée par ceux qui optent pour ce style de vie radical est l’éthique. Il s’agit non seulement de s’opposer à la souffrance et l’exploitation des animaux, mais aussi d’adopter un comportement responsable face aux problématiques globales de l’environnement, du climat, la surexploitation des ressources et le combat contre la faim dans le monde. L’argument de la santé, également souvent avancé pour promouvoir ce mouvement, reste cependant controversé.

“Avant, les végans étaient souvent considérés comme des gauchistes insatisfaits et râleurs, ils existent toujours, mais leur nombre diminue. Entre-temps, le végétalisme s’est déplacé au centre de la société”, déclare Christian Vagedes, fondateur de la société végane allemande et auteur du livre Veg up. Die Veganisierung der Welt (Sicht Verlag, 2011). Faute de statistiques sérieuses, il est impossible de connaître le nombre exact de végans en Allemagne. Les agences de presse parlent d’environ 600 000.

Le véganisme en plein boom

“C’est un bouleversement, plus qu’une tendance, parce que cela atteint des personnes de toutes les générations. Il y a une prise de conscience dans la société occidentale : il faut arrêter de surexploiter, cela met en danger notre propre survie”, affirme Christian Vagedes. Si beaucoup de végétariens deviennent végétaliens, l’association observe que de nombreuses personnes, après avoir vu un reportage ou entendu un témoignage, se tournent vers le véganisme.

Le phénomène de mode n’est pas passé inaperçu auprès des producteurs et distributeurs, qui entendent tirer profit de cette nouvelle niche. Certains grands distributeurs lancent ainsi des lignes de produits spécialisés. “Il y a des entreprises très conventionnelles qui nous appellent et demandent s’il existe un label pour les produits végétaliens ; nous sommes en train de développer un tel label”, ajoute Christian Vagedes.

Le lancement de la première foire végane, “Veganfach”, en 2011 à Berlin, témoigne aussi de ce succès. Cette année, elle aura lieu en novembre, à Essen. Par ailleurs, différents projets de recherche – le projet “Pro Lupin” du fameux Fraunhofer Institut, basé à Munich, ou le projet “Like Meat” initié par l’Union européenne – montrent l’intérêt des acteurs économiques et scientifiques. Puisque la demande en hausse crée l’offre, les prix des produits végétaliens sont en baisse. Les produits sont aussi plus accessibles : rien qu’en 2011, cinq supermarchés végans ont ouvert dans autant de villes allemandes.

TEXTE : MARLENE GOETZ

Source : ParisBerlin

Article original : Végano-mania en Allemagne

Vous avez une question ? Contactez notre équipe d'experts.

Assurances, finances, impôts ou retraite en Allemagne :

Contactez notre expert partenaire Thomas Desray, Conseiller financier >

Conseils juridiques en Allemagne :

Contactez notre expert partenaire Daniel Jansen, Avocat franco-allemand >

Emploi, stage ou V.I.E. en Allemagne :

Visitez Connexion-Emploi, le site emploi franco-allemand de référence >

Autre question ? :

Pour toute autre question, n'hésitez pas à utiliser le formulaire de contact suivant, afin que nous puissions vous aider dans vos démarches ou mieux orienter vos recherches.