Le site pratique des francophones en Allemagne

Les vins allemands ont leur reine

“Reine du vin”, le titre sonne un peu kitsch. Chaque année, la filière du vin allemande élit son ambassadrice officielle. Une tradition ancienne, toujours ancrée dans la culture rhénane.

“Ce soir, nous célébrons le vin, mais également le charme, le naturel et la spontanéité”, annonce l’animateur de la chaîne de télévision SWR. Quelques notes de musique accueillent les candidates. Le “bop” d’un bouchon qui saute vient ponctuer chaque intermède musical. L’émission se veut divertissante, certes, mais le ton reste plutôt sérieux. Car il est question, ce soir, de recruter la nouvelle reine du vin allemande.

Chaque année, à l’approche de la saison des vendanges, professionnels et représentants de la filière du vin se réunissent pour élire leur ambassadrice officielle. Pendant un an, la “deutsche Weinkönigin” – employée par le “Deutsches Weininstitut”, organe responsable de la communication de la branche – sera chargée de promouvoir le vin “made in Germany” en Allemagne et à l’étranger.

Sous son apparence un peu kitsch et désuète, l’élection de la reine du vin fait partie de la culture traditionnelle rhénane au même titre que les fêtes du vin (“Weinfeste”) qui rythment l’année le long du Rhin. Dixième productrice mondiale (la France se place au troisième rang), l’Allemagne s’est spécialisée dans les vins haut de gamme, comme ses Rieslings dont les bouteilles se vendent désormais à prix d’or en Asie. Pour Julia Bertram, l’aventure a commencé au cœur de la pittoresque vallée de l’Ahr, en Rhénanie-Palatinat. Les vallons et les coteaux de cette région où coule l’affluent du Rhin, offrent un terrain propice à la culture de la vigne. “Je viens d’une famille de vignerons, des petits producteurs-récoltants”, raconte la jeune femme qui a grandi parmi les vignobles qui s’étendent à perte de vue et sont spécialisés dans la production du pinot noir (“Spätburgunder”). Cette grande blonde vénitienne de 23 ans, fière de sa région natale et baignée de culture vigneronne depuis le berceau, a étudié la viticulture et l’œnologie à Geisenheim, en Hesse. Son diplôme en poche, elle est élue reine du vin du vignoble de l’Ahr en 2011, remplissant ainsi toutes les conditions pour se présenter au concours national. Vignobles de l’Ahr, du Pays de Bade, de Franconie, de la Moselle ou encore du Wurtemberg : elles sont 13 candidates au total à concourir pour le titre de reine du vin, une par région viticole. Elles ne sont plus que six pour la finale qui a lieu à Neustadt an der Weinstraße. À la clef, une couronne, comme dans les concours de Miss, mais aussi une véritable opportunité de carrière.

“Ce n’est pas un concours de beauté”, explique Wolfgang Junglas, journaliste spécialiste du vin et auteur du livre 60 Jahre deutsche Weinköniginnen. “Les candidates doivent relever plusieurs épreuves. Elles se prêtent à une dégustation de vin à l’aveugle, doivent répondre correctement à des questions telle que ‘Qu’est-ce qu’une fermentation malolactique ?’ Elles doivent aussi parler l‘anglais et démontrer qu’elles sont à l’aise en public et face aux caméras.”

Julia Bertram qui vient tout juste de rendre sa couronne, a vécu une année “riche en expériences et en rencontres”. Elle a participé à pas moins de 250 manifestations : festivals, foires aux vins ou conférences ont rempli son agenda aux quatre coins du monde. “J’ai pu visiter Londres, New York, Hong Kong, Shanghai… J’ai rencontré de nombreuses personnalités du monde du vin et de la politique. Je retiendrai surtout ma rencontre avec José Manuel Barroso au Parlement européen, à Strasbourg.” Certaines reines du vin ont profi téplus tard des contacts noués durant leur mandat pour faire carrière en politique. C’est le cas par exemple de Julia Klöckner, reine du vin en 1995, aujourd’hui chef de l’opposition CDU au Landtag de Rhénanie-Palatinat. Nul doute que Nadine Poss, élue reine du vin mi-septembre, multipliera à l’avenir ses déplacements vers le continent asiatique et sa promesse de nouveaux clients pour le vin allemand.

TEXTE : JULIA BERTRAM

Source : ParisBerlin

Article original : Les vins allemands ont leur reine

Vous avez une question ? Contactez notre équipe d'experts.

Assurances, finances, impôts ou retraite en Allemagne :

Contactez notre expert partenaire Thomas Desray, Conseiller financier >

Conseils juridiques en Allemagne :

Contactez notre expert partenaire Daniel Jansen, Avocat franco-allemand >

Emploi, stage ou V.I.E. en Allemagne :

Visitez Connexion-Emploi, le site emploi franco-allemand de référence >

Autre question ? :

Pour toute autre question, n'hésitez pas à utiliser le formulaire de contact suivant, afin que nous puissions vous aider dans vos démarches ou mieux orienter vos recherches.