X

Edito

Du bon usage de nos langues des deux côtés du Rhin

Avez-vous remarqué ? Nos congénères français, et parfois nous-mêmes, torturons bien souvent notre langue. Entre le « je travaille sur Munich » au lieu de « je travaille à Munich », « nous avons conscientisés les consommateurs sur l’utilisation abusive du sel » au lieu de « faire prendre conscience aux consommateurs que l’utilisation du sel peut-être abusive » et tel film « nominé aux Oscars » au lieu de « nommé », nous oublions souvent le véritable usage de certains mots français à force de les entendre déformés.  lire la suite