Le site pratique des francophones en Allemagne

Leipzig, ou le renouveau à l'Est

Depuis quelques années, Leipzig qui avait une réputation de grande ville universitaire typique de l’ex-RDA, renverse la donne. Surnommée « capitale de la Liberté » car elle fut un épicentre des manifestations qui menèrent à la chute du Mur, la voici en passe de devenir le nouveau Berlin underground. Branché et alternatif, tel est le visage actuel de Leipzig, berceau d’un renouveau culturel et artistique.

Tout semble possible dans ces immeubles défraîchis inchangés depuis l’ère socialiste, investis par des collectifs d’artistes séduits par le prix attractif de l’immobilier. A l’abri pour l’instant de toute spéculation immobilière, Leipzig se révèle comme un nouvel eldorado à près d’une heure de la capitale. Des vols réguliers desservent Leipzig: sur un portail franco-allemand de comparateur de billet d’avion, vous pourrez trouver des vols accessibles à tous budgets.

Pas de doute, si vous êtes en Allemagne, faites un détour par Leipzig pour humer l’air du temps ou pourquoi pas, pour y poser vos valises ! Elle est le théâtre d’une renaissance spectaculaire, une grande bouffée d’air frais apportée par l’installation croissante d’une population en quête de territoires à conquérir et désireuse de réinventer la ville. Artistes, étudiants, familles, tous sont attirés par des critères incontestablement séduisants : loyers modiques, qualité de vie, tolérance et vie artistique intense. La multitude d’artistes venus d’ailleurs pour s’installer à Leipzig mesurent la chance qu’ils ont de pouvoir louer des ateliers pour 3 euros le mètre carré ! Fait significatif, l’agglomération a retrouvé une vitalité démographique notable, sa population se hissant au niveau d’avant la Réunification, 530 00 habitants. Les raisons de ce renouveau tiennent en quelques mots : un coût de la vie minime et l’internationalité de nouveaux arrivants qui concourent à une créativité débridée. Tout est possible dans ces quartiers nés sous le signe de la RDA, ces immeubles qui n’ont pas vu un coup de peinture depuis 25 ans et ne demandent qu’à être réinvestis par des nouveaux venus qui tournent le dos à l’embourgeoisement berlinois.

L’un des chefs de file de ce renouveau est incontestablement le peintre Neo Rauch : natif de la ville et formé au sein d’une école d’art locale réputée, il a acquis une dimension internationale et porte haut une œuvre réaliste monumentale, fruit de l’influence du réalisme socialiste et d’un classicisme très XIXème. Vous pourrez voir son travail à la Galerie Eigen+Art, dans la Spinnereistrasse. Dans les quartiers qui montent comme Plagwitz et Lindenau, nombre d’anciennes friches industrielles ont été transformées en ateliers, lieux de spectacles ou galerie : c’est le cas de l’ancienne cotonnerie Baumwollespinnerei ou de Westwerk, un hangar réhabilité. Au sud de la ville, le quartier de Südvorstadt attire les jeunes familles en raison de son environnement particulièrement agréable : les deux lacs de Cospudenersee (surnommé « Cossi »), et Markkleebergersee, avec leurs plages et petits ports de plaisance. Dans les environs, la jeunesse étudiante se retrouve dans un parc très populaire, Clara-Zetkin Park, pour des barbecues improvisés.

Pour ceux qui sont de passage à Leipzig, voici quelques lieux incontournables à découvrir de jour ou de nuit, musées, sites historiques, salles de spectacle, bars, etc.

Un monument symbolique du renouveau urbain se dresse sur Augustusplatz : achevée il y a peu, une église contemporaine remplace celle de St Pauli, qui fut dynamitée sous l’ère socialiste. Cette même place, où se font face l’Opéra et le Gewandhaus, est le rendez-vous des mélomanes. Il faut savoir que Leipzig est aussi la ville de deux célèbres compositeurs, Bach et Mendelssohn, donc une cité placée sous le signe de la musique classique. Faites une visite à Nikolaikirche, l’église de la Liberté : c’est ici qu’eurent lieu en 1989 les premières manifestations qui débouchèrent sur la fin de la RDA. Des musées historiques pour tous les goûts attendent les visiteurs : Musée D’art Contemporain, Musée des Beaux-Arts, et plus intrigant, les extraordinaires collections du Musée de la RDA et du Musée de la Stasi (quartier Mitte). Il faut savoir que c’est à Leipzig qu’est conservée l’intégralité des archives de la Stasi, accessibles à tout citoyen allemand qui voudrait consulter son dossier… Encore un peu d’Histoire franco-allemande, avec le grandiose Monument de la Bataille des Nations : totalement inconnu des français, il commémore une défaite de Napoléon et les morts de la bataille de Leipzig. Lieu de concert, il offre une acoustique exceptionnelle et est aussi le théâtre de reconstitutions à l’identique de batailles napoléoniennes.

Si vous avez envie de profiter de vos soirées pour découvrir l’atmosphère culturelle ou festive de la ville, les lieux ne manquent pas. Les amateurs de scène underground se donnent rendez-vous au Schaubühne dans Plagwitz, qui accueille des spectacles de théâtre alternatif. Pour découvrir un panorama exceptionnel sur Leipzig et au-delà, vous grimperez au sommet de la MDR-Turm, qui abrite un restaurant célèbre : cette tour était le siège du campus de l’université lorsqu’elle fut érigée par la RDA en 1968. Autre bonne adresse avec une ambiance branchée très appréciée des nouveaux habitants, le Café Cantona, dans le quartier Mitte. La nuit à Leipzig n’a rien à envier non plus à l’atmosphère festive des autres grandes villes allemandes. Sa population rajeunie et son fort taux d’étudiants ont fait pousser les petits lieux festifs et les bars. Découvrez une boîte de nuit mythique installée dans un ancien bastion militaire, Moritz-Bastei (Augustusplatz) : Angela Merkel qui fut étudiante à Leipzig, a participé à la pose des premières pierres dans les années 70. Il y a dans toutes les grandes villes, des rues dévolues aux bars, vous les trouverez à Karl-Liebknecht-Strasse, longue artère qui va de Connewitz à Südvorstadt, et à Gottschedstrasse (Mitte). Voici deux bars incontournables pour les noctambules qui veulent prendre la température des nuits leipzigoises, « Noch besser leben » à Plagwitz et « Besser leben » à Schleussig, un quartier très agréable pour les familles avec ses épiceries bio.

La circulation en ville laisse une large part au tramway et aux vélos. Deux gares ferroviaires et un aéroport international (Leipzig/Halle) desservent Leipzig. Vous trouverez facilement des liaisons régulières à partir de la France, Bruxelles ou Genève.

Vous avez une question ? Contactez notre équipe d'experts.

Assurances, finances, impôts ou retraite en Allemagne :

Contactez notre expert partenaire Thomas Desray, Conseiller financier >

Conseils juridiques en Allemagne :

Contactez notre expert partenaire Daniel Jansen, Avocat franco-allemand >

Emploi, stage ou V.I.E. en Allemagne :

Visitez Connexion-Emploi, le site emploi franco-allemand de référence >

Autre question ? :

Pour toute autre question, n'hésitez pas à utiliser le formulaire de contact suivant, afin que nous puissions vous aider dans vos démarches ou mieux orienter vos recherches.