Le site pratique des francophones en Allemagne

Mélange des langues

“Tu me dis où on se rencontre, et puis on voit ça zusammen, d’accord ?” Voilà le genre de phrases que l’on dit après avoir passé plus d’un an en Allemagne. A force d’être baigné dans une autre langue, on utilise des mots allemands du quotidien dans des phrases françaises…

Ce bilinguisme fait un effet bizarre au non-germanophone dont l’oreille est accrochée par un mot inconnu, alors qu’elle paraît toute naturelle au germanophone qui comprend le sens du mot et l’utilise comme son équivalent français. Notons que cela peut également paraître naturel si on est en Lorraine, où des termes allemands sont quotidiennement utilisés (ça blitz, du spritz, un schneck…).

C’est amusant parfois d’utiliser des termes de trois langues différentes dans une même phrase : “A propos, kennst du schon den Manager ?”. Langue de base : l’allemand, avec une expression française transformée sur mesure pour la langue allemande et un mot anglais qui détient tout son sens puisqu’il a été intégré en Allemagne (comme en France) il y a de cela plusieurs décennies.

Un autre élément rigolo – je parle là en tant qu’assistante de français – c’est de voir la difficulté de prononciation entre le français et l’allemand. Les français disent souvent que l’allemand est guttural et que ça racle la gorge (en tous cas, c’est souvent parce que “l’allemand, c’est moche” que beaucoup de mes petits camarades avaient choisi anglais langue vivante 1 en arrivant au collège). Je ne suis pas tout à fait d’accord. L’allemand sonne différemment du français et est assez éloigné de son cousin l’anglais dans la façon de prononcer – mais les ressemblances linguistiques pures sont indéniables !

Avec mon expérience, je me suis rendue compte en écoutant un allemand débutant l’apprentissage du français qu’il prononce les e_ comme _é. Par exemple, “le livre” devient “lé livré”. Et à l’inverse, le français aura du mal à dire “Eier” sans prononcer “ailleurs” ! C’est dans ces cas là que, lorsqu’on réfléchit, on s’aperçoit que la langue parlée est vraiment un élément de base de la culture, qu’elle influence notre façon de penser et qu’elle reste incrustée en nous depuis la prime-enfance jusqu’à notre mort. D’où l’énorme chance des personnes bilingues ! Il doit être certes un peu difficile au début de faire la part des choses, mais le cerveau humain est tellement bien élaboré qu’un changement d’environnement d’une langue A à une langue B est immédiatement perçu et que la langue parlée et entendue devient la langue B. Pour les “autres”, il est très difficile de se “débarrasser” des fautes diverses et variées, et c’est ce type “d’erreurs” qui forge les fameux accents étrangers.

D’ailleurs, je ne sais pas si vous avez déjà remarqué, mais ça a un côté un peu vexant de faire l’effort de parler allemand, en dissimulant au maximum son béret (son accent) et sa baguette (ses fautes de grammaire) et que l’on vous réponde “Ach, vous pa-lez francé ?! ” C’est totalement déprimant ! Mais ça prouve l’amitié et la curiosité que suscite notre pays, notre langue et notre culture outre-Rhin, et ça peut nous permettre un bel échange franco-allemand !

Vous avez une question ? Contactez notre équipe d'experts.

Assurances, finances, impôts ou retraite en Allemagne :

Contactez notre expert partenaire Thomas Desray, Conseiller financier >

Conseils juridiques en Allemagne :

Contactez notre expert partenaire Daniel Jansen, Avocat franco-allemand >

Emploi, stage ou V.I.E. en Allemagne :

Visitez Connexion-Emploi, le site emploi franco-allemand de référence >

Autre question ? :

Pour toute autre question, n'hésitez pas à utiliser le formulaire de contact suivant, afin que nous puissions vous aider dans vos démarches ou mieux orienter vos recherches.